Menu

Présentation animateur diaconie

09/12/2015 - Animation

L’ACCOMPAGNEMENT A L’INTEGRATION SOCIOPROFESSIONNELLE DES PERSONNES VIVANT AVEC UN HANDICAP

Gnete Irénée

Gnete Irénée

Il est souvent tentant pour beaucoup de considérer la personne handicapée comme exclue de la communauté des « Hommes normaux », comme des charges, de poids que la société doit soit traîner comme une honte à travers aides, aumônes et sollicitude, soit exclure et ignorer pour privilégier les « autres ».

Le CAFRAD considère la personne handicapée comme une personne à part entière, un être Humain qui n’a aucune responsabilité dans les causes de son état, une personne crée à l’image de Dieu et qui, comme chaque Homme, a sa spécificité.

Les Personnes Handicapées ne font-elles pas partie de ceux que Jésus, le Christ, appelle « Les plus petits de mes frères » (Matt. 25 : 40), donc de ceux qui ont de notre attention, de notre accompagnement, de notre appui ?

Nous accompagnons les jeunes handicapés  dans la formation professionnelle et l’insertion professionnelle, dans le renforcement de leurs capacités et la valorisation de leur potentiel. Depuis 2012, plus de 500 personnes handicapées et 20 associations de personnes handicapées ont bénéficié de l’accompagnement du CAFRAD.

Arrivé au CAFRAD en Septembre 2001, J’ai commencé mon travail dans l’ancien Département « Promotion de l’Artisanat et des Petits Métiers (PAPME) », où j’ai apporté ma contribution à l’encadrement des Artisans et des petits entrepreneurs, puis à la structuration du mouvement Artisanal, aussi bien au niveau Régional que National, sous la supervision du Chef d’Antenne I Maison des Arts et Métiers (MAM) de l’époque, Monsieur NGASSU TCHUENTE Raymond. Puis, j’ai été détaché comme assistant technique du CAFRAD au « Foyer des Artisans » de Bépanda, où je travaillais en collaboration avec Monsieur Tony BREITENBERGER, assistant du Service Allemand du Développement (Deutsche Entwiklungs Dienst-DED) où j’ai continué dans les mêmes domaines.

Parmi les Artisans encadrés, il y’en avait qui présentaient des problèmes spécifiques, qui avaient des particularités qu’on ne pouvait ignorer si on voulait optimiser notre action : les Personnes Vivant avec un Handicap (PVH).

Selon la philosophie du CAFRAD, ces personnes sont des personnes à part entière, je l’ai dit plus haut. Elles vivent dans le plus grand dénuement et, devant l’abandon dont elles font l’objet, nous avons estimé que leur autonomisation était prioritaire pour leur insertion sociale.

Le Chef d’Antenne m’a encouragé à me spécialiser dans ce domaine et, après avoir quitté le Foyer des Artisans, j’ai poursuivi dans cette voie au CAFRAD.

Pour l’essentiel, mon travail consiste à écouter, accompagner les PVH gans leurs démarches administratives, sociales, éducatives, dans leur formation professionnelle, leur insertion, la valorisation de leur potentiel, la promotion de leur production. C’est ainsi que j’organise régulièrement dans les paroisses (protestantes et catholiques pour l’instant) de la ville, les dimanches, des mini expositions où les PVH peuvent présenter leurs produits et faire valoir leurs compétences. Je les encourage aussi à participer aux foires expositions organisées dans la ville ou ailleurs dans le pays.

cefpamavoc

cefpamavoc

Je travaille aussi pour la mobilisation des communautés et acteurs de notre environnement, étatiques ou non étatiques, autour de la recherche de solutions aux problèmes rencontrés au quotidien par les PVH. C’est ainsi que je collabore avec les Délégations Régionales pour le Littoral des Ministères : Des Affaires Sociales, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, de l’Artisanat et de la Petite et Moyenne Entreprise, de l’Education, de la Culture, du Sport…

Le Sport n’est pas négligé, et c’est ainsi qu’avec la Fédération Camerounaise de Sport pour Déficients Visuels –FECASDEV (où j’occupe bénévolement le poste Trésorier Adjoint National) et le Ministère du sport et de l’Education Physique, nous sommes en train de lancer un tournoi de GOLD BALL (sport pour aveugles et malvoyant) pour lequel les installations du CAFRAD serviront de cadre d’accueil.

Je travaille en étroite collaboration avec les autres membres de l’équipe du CAFRAD, notamment les autres Animateurs Sociaux, la Conseillère d’Orientation (Psychologue de formation), la Personne des Métiers, le Service des Programmes et Projets…

L’accompagnement que le CAFRAD apporte aux PVH à travers ma modeste personne peut être individuel ou collectif, selon les cas. La difficulté majeure que je rencontre dans mon travail, c’est le rejet persistant des PVH par certains membre-parfois influents-de la communauté dans laquelle elles évoluent.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils