Menu

Historique

Au début des années 60, Le Cameroun, pays de l’Afrique centrale situé au fond du golfe de Guinée, était particulièrement préoccupé par l’ampleur que  prenait l’exode rural qui, drainant les populations rurales vers les centres urbains,  les poussait à occuper des zones insalubres, où la promiscuité et la pauvreté provoquaient très vite d’énormes problèmes au sein de la jeunesse : Grossesses précoces et non  désirées, chômage, banditisme, exploitation abusive des êtres Humains, exclusion et marginalisation, sous scolarisation et négligence de la petite enfance, prostitution etc.

C’est pour apporter des solutions  à ces problèmes, que L’Œuvre Sociale Œcuménique (OSO), ancêtre du CAFRAD (Centre d’Animation, de Formation, de Recherche et d’Appui au Développement), Œuvre Sociale Privée a été créée en 1965 dans un quartier particulièrement sensible de la ville de Douala : Celui de New-Bell, par trois Eglises protestantes Camerounaises : Eglise Evangélique du Cameroun-EEC, Union des Eglises Baptistes du Cameroun-UEBC et Eglise Presbytérienne du Cameroun-EPC

En 1990, suite au transfert de sa tutelle à une seule Eglise, l’EEC (la direction tournante impliquait trop de complications aux plans politiques, stratégiques et opérationnels),  l’OSO change de nom pour  CAF (Centre d’Accueil et de Formation), qui a poursuivi pendant quatre années les activités de l’OSO.

Ce n’est donc qu’en 1994 que le CAFRAD (Centre d’Animation, de Formation, de Recherches et d’Appui au Développement) devient une structure d’Animation, de Formation de Recherche et d’Appui au Développement[1].

CAFRAD a poursuivi avec la même efficacité la mission attribuée à l’OSO/CAF, en adaptant se politiques, stratégies et actions à l’évolution du contexte et des besoins des populations nécessiteuses.

[1] Cf. Rapport de l’Assemblée Générale Constitutive de 1994

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils