Menu

Directeur(trice) de restaurant

De la cuisine à l’accueil des clients, en passant par le service et la gestion, le directeur de restaurant est partout. Sa mission : tout mettre en œuvre pour faire de son établissement un lieu apprécié de la clientèle.

  • Niveau d’accès : CAP ou équivalent
  • Statut(s) : Indépendant, Statut salarié
  • Synonymes : Directeur/trice de la restauration, Exploitant/e de restaurant, Responsable de restauration dans les collectivités, Restaurateur/trice
  • Secteur(s) professionnel(s) : Hôtellerie – Restauration
  • Centre(s) d’intérêt : J’aime organiser, gérer, je veux être aux commandes

Nature du travail

Un gestionnaire d’entreprise

Véritable chef d’entreprise, le directeur de restaurant gère son établissement sur les plans humain, technique et administratif. Selon le type et la taille du restaurant, il supervise le travail en cuisine en relation avec le chef, organise le travail en salle, assure les relations avec la clientèle et les fournisseurs…

 

Un organisateur de réceptions

Le directeur de restaurant peut aussi négocier l’organisation de réceptions, de banquets et de cocktails, à l’intérieur ou à l’extérieur de son établissement. Dans ce cas, il veille à ce que les prestations soient conformes aux attentes des clients. Il accueille lui-même les groupes à leur arrivée. En cours de service, il coordonne le travail de la cuisine et de la salle, ainsi que celui des maîtres d’hôtel ou des commis de restaurant.

 

Un bon communicant

Le recrutement du personnel, permanent et saisonnier, est aussi de son ressort. Il l’encadre et participe, parfois, à sa formation, notamment en restauration de chaîne. C’est également lui qui organise les plannings de ses employés. Enfin, son sens aigu des relations publiques lui permet de faire connaître son établissement et de développer une nouvelle clientèle.

 

Compétences requises

Des talents multiples

Fibre commerciale, culture culinaire, sens des relations publiques, compétences en gestion… Le directeur de restaurant mobilise ses multiples talents pour augmenter la fréquentation de son établissement.

 

De l’expérience avant tout

Outre une longue expérience professionnelle, acquise lors de stages, puis en situation d’emploi, la fonction de directeur de restaurant requiert des connaissances en gestion et en marketing. La maîtrise d’une (ou de plusieurs) langue(s) étrangère(s) ainsi qu’une bonne culture professionnelle en cuisine et en œnologie sont également recommandées.

 

Des qualités de chef

Doté de qualités de management et d’une forte personnalité, le directeur de restaurant sait encadrer et motiver son équipe, en cuisine comme en salle. Il possède, en outre, une grande capacité de travail, l’esprit d’entreprise, le sens de l’organisation et des responsabilités. Enfin, il est doué pour le contact et les relations publiques.

 

Lieux d’exercice et statuts

Polyvalent, à son compte…

Indépendant, le directeur finance lui-même son restaurant et lui donne un style propre. Souvent secondé par un membre de sa famille, il emploie un chef de cuisine, un chef de rang, plusieurs commis ou serveurs, et participe fréquemment lui-même à la réussite du restaurant. Ainsi, il élabore les menus avec le chef de cuisine, discute avec lui de la carte et en fixe les prix. Il établit également le budget chaque année. Présent en salle pour superviser le service, il peut accueillir les clients, les installer et les conseiller dans leur choix. Il entretient de cette manière la bonne image de son restaurant.

 

… ou spécialisé, salarié

S’il est gérant d’un restaurant de chaîne, il applique la politique définie par la direction (organisation des postes de travail, normes d’hygiène ou de qualité des produits, prix, offres promotionnelles…) et rend des comptes régulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils